13 novembre 2017
Written by 

Assistance technique

Assistance technique pour la mise en œuvre d’activités de gestion durable des terres et des forêts (GDTF) aux communes du micro bassin du Koulwoko

L’assistance technique aux communes pour la mise en œuvre d’activités de gestion durable des terres et des forêts se mène dans la cadre des protocoles tripartites annuels engageant SOSSIBF, la coordination nationale de la troisième phase du deuxième programme national de gestion des terroirs (PNGT2-3) et les communes de Kando, Andemetenga, Piéla et Bilanga constituant le micro bassin versant du Koulwoko.

  Objectifs de l’assistanc

Cette assistance poursuit les objectifs suivants :

  •         fournir une assistance technique aux producteurs et aux communes pour la réalisation des activités de GDTF ;
  •       canaliser et impliquer les Services Techniques Déconcentrés dans la mise en œuvre des activités;
  •      capitaliser les réalisations et évaluer leur durabilité et contribution sur la gestion durable des terres et des forêts.

DOMAINES D'INTERVENTION DU PROJET

Le projet couvre les trois grands domaines du secteur rural à savoir l’agriculture, l’élevage, l’environnement.

BUDGET TOTAL

Le budget global de cette assistance s’élève à 66 816 000 F CFA repartis entre les quatre communes de la manière suivante :

  1.         Andemtenga : 16 224 500 F CFA
  2.          Kando : 13 329 000 F CFA ;
  3.          Piéla : 19 572 500 FCFA ;
  4.         Bilanga : 17 690 000 F CFA

PARTENAIRES DU PROGRAMME

Les partenaires du projet sont :

  •         Le PNGT2-3, partenaire technique et financier
  •   SOSSIBF : partenaire technique assurant l’assistance technique
  •    Les communes concernées : elles sont les bénéficiaires

ZONE D'INTERVENTION

  •   L’assistance technique couvre les communes d’Andemtenga, de Kando, de Piéla et Bilanga.

DUREE

1 an

Activités menées et résultats obtenus du projet

Le bilan des activités exécutées donné dans le tableau ci-dessous est regroupé par commune

Activités menées et résultats obtenus par résultat attendu

N° d’ordre

Activités menées

Résultats obtenus

Commune d’Andemtenga

A1

Ouverture de 40 km de pistes à bétail au profit de six villages (Koulkienga, Andemtenga peul, boto, tambella, Andemtenga centre, Dondoudougou)

Environ une vingtaine de kms a été délimitée dans les villages de Tambella, Koulkienga, Boto, Andemtenga peul.

105 kg de peinture, 210 litres de pétrole, 12 pinceaux, 12 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

4 comités de gestion de 10 personnes chacun, mis en place et formés.

Règles de gestion élaborées.

A2

Délimitation provisoire de zone de pâture de 20 ha (simba)

La zone de pâture a été délimitée.

8 kg de peinture, 16 litres de pétrole, 4 pinceaux, 4 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 10 personnes a été mis en place. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

A3

Délimitation provisoire d’une forêt villageoise de 100 ha (guefourgou)

La forêt villageoise a été délimitée avec de la peinture.

27 kg de peinture, 52,5 litres de pétrole, 8 pinceaux, 8 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 10 personnes a été mis en place. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

A4

Réalisation de 80 fosses fumières dans 8 villages (Songretenga, tantako, Sabra-Binatenga, Simba, Koulkienga, Koboudoum, Boto, Tampella)

80 producteurs formés sur le compostage à raison de 10 producteurs par village

Kit de matériel (16 pioches, 16 pelles, 16 fourches) remis aux producteurs.

Chaque producteur a eu 3 sacs de ciments de 50 kg chacun pour la stabilisation des fosses.

80 fosses fumières réalisées dont 4 par des femmes

120 T de fumure organique attendu pour la campagne agricole prochaine

A5

Formation et vulgarisation de la fabrication de foyers améliorés (Kindi, Kombéolé, Sabra Binatenga, Koulkienga, Kouendé-Zeguedmissi, Mokomdogo)

240 femmes de six villages formées. Chacune a fabriqué son foyer à la fin de la formation et certaines en ont refait de nouvelles dans leurs foyers. Au total, 6 sessions de 2 jours chacune ont permis de réaliser cette activité

A6

Formation en techniques de défriche contrôlée et en RNA

(Songretenga, tantako, Sabra-Binatenga, Simba, Koulkienga, Koboudoum, Boto, Tampella)

270 producteurs de dix villages formés en 5 sessions de deux jours chacune.

Commune de Kando

A1

Délimitation provisoire de zone de pâture à Pissy

La zone de pâture a été délimitée.

8 kg de peinture, 16 litres de pétrole, 4 pinceaux, 4 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 6 personnes a été mis en place. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

A2

Délimitation provisoire couloir d’accès (pissy)

10 km de couloirs délimités.

27 kg de peinture, 54 litres de pétrole, 3 pinceaux, 3 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Le comité de gestion de la zone de pâture s’occupe en même temps des couloirs d’accès.

A3

Délimitation provisoire d’une forêt villageoise (Soalga/gonsin)

La forêt villageoise a été délimitée dans le quartier gonsin du village de soalga.

27 kg de peinture, 52,5 litres de pétrole, 8 pinceaux, 8 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 6 personnes a été mis en place. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

A4

Réalisation de fosses fumières dans 10 villages (Pissy, Tankoemse, Soalga, Kampelsezougo, Mobega, Nigui, Salghin, Ibga, Bougretenga, Bagwokin)

132 producteurs formés sur le compostage à raison de 13 producteurs par village pour 9 village et 15 producteurs pour le village de Pissi

Kit de matériel (20 pioches, 20 pelles, 20 fourches) remis aux producteurs.

Chaque producteur a eu 3 sacs de ciments de 50 kg chacun pour la stabilisation des fosses.

132 fosses fumières entièrement réalisées par des hommes. 198 tonnes de fumure organique attendues pour la campagne agricole prochaine

A5

Formation en techniques de défriche contrôlée au profit de 6 villages (Tamplelse, Pissy, Tankoemse, Bougretenga, Salghin, Bagwokin)

180 producteurs de dix villages à raison de 30 producteurs/village formés en 6 sessions de deux jours chacune.

Commune de Piéla

 

Formation et vulgarisation de la fabrication de foyers améliorés (Nioli, Sorgou, Dorongou, Doyana, Souroungou, Djimboari, Kotouri, Kongaye)

240 femmes de 8 villages formées. Chacune a fabriqué son foyer à la fin de la formation et certaine en ont refait de nouvelles dans leurs foyers. Au total, 6 sessions de 2 jours chacune ont permis de réaliser cette activité

 

Délimitation provisoire de zones de pâture de 40 à Gori et Guimboari

Les zones de pâture ont été délimitées.

16 kg de peinture, 32 litres de pétrole, 16 pinceaux, 8 petits seaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 16 personnes a été mis en place dans chacun des deux villages. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés par village. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

 

Aménagement de périmètre maraicher (Dabesma et Tiongo pori)

2 périmètres maraichers ont été aménagés. Celui de Dabesma, 4 ,5 ha a été détruit, emporté par la cession de la digue du barrage du village.

Celui de Tiongo Pori est intact. Chaque périmètre est doté d’une motopompe pouvant irriguer plus de 10 ha.

Deux comités de gestion ont été mis en place et formé à la gestion et à l’entretien du périmètre maraicher.

Commune de Bilanga

 

Délimitation provisoire d’une forêt villageoise de 81 ha (paparsé, de bilanga yanga, de bilanperga, de yougpangou, de pogyankanré, et de Silguin)

La forêt villageoise a été délimitée dans le village de paparcé. Cette forêt borde 5 autres villages.

18,5 kg de peinture, 37 litres de pétrole, 4 pinceaux aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 16 personnes a été mis en place. Un document portant composition et fonctionnement du comité règles de gestion a été élaboré avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

 

Délimitation provisoire de couloirs d’accès (bilanga-yanga, kibaré, kogodou)

30 km de couloirs délimités.

75 kg de peinture, 150 litres de pétrole, 8 pinceaux donnés aux communautés pour la matérialisation des limites.

Un comité de gestion de 16 personnes a été mis en place. Les règles de gestion ont été élaborées avec les communautés. Ces dernières ont été sensibilisées sur les règles de gestion.

 

Aménagement du périmètre maraicher bilanga-centre

Périmètre maraicher de 18 ha clôturé avec du grillage.

Comité de gestion renouvelé et formé sur la gestion économique du périmètre.

 

Sensibilisation sur le respect des espaces pastoraux (Ougarou, Djinoama, Botou, Sékouantou, Tobou, Kibaré, Silghin, Diamdiara, Bilangayanga, Dipienga, Sabra, Kogodou)

12 villages touchés par la sensibilisation. Au total 394 personnes touchées dont 84 femmes

Activités programmées non réalisées

Parmi les activités programmées quelques unes n’ont pas pu être mise en œuvre. Il s’agit essentiellement de l’acquisition d’un matériel pour la transformation de produits forestiers non ligneux au profit d’un groupement de femmes dans la commune de Piela et de l’acquisition du phosphate au profit des producteurs bénéficiaires des fosses fumières dans les communes de Kando et de Andemtenga.

Difficultés rencontrées et pistes de solutions

Difficultés rencontrées

Suggestions

Collaboration avec les services techniques

Plusieurs concertations avec ceux-ci ont permis d’harmoniser les points de vue et de travailler ensemble

Retard dans la mise en œuvre des activités dans la commune d’Andemtenga

Relance du SG de la commune, des services techniques et des CVD pour finaliser les activités.

Destruction du périmètre maraicher de Dabesma

Programmation de sa réparation dans la planification de l’année 2017

Conclusions/perspectives/recommandations

La mise en œuvre des activités de GDTF dans le micro bassin versant du Koulwoko s’est bien déroulée dans l’ensemble en dehors des difficultés rencontrées. 

Les activités ont été mises en œuvre avec deux animateurs. Chaque animateur a couvert deux communes. Cela aussi n’a pas facilité le suivi des activités sur le terrain.

Ce qui nous amène à recommander à SOSSIBF de veiller à renforcer l’équipe pour une mise en œuvre efficace des activités sur le terrain.



Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Newsletter SOSSIBF

Conditions d'utilisation
Je m'abonne gratuitement à la newsletter

Copyright © 2017 SOS SAHEL Burkina Faso - Tous droits réservés

                             Mentions légales     Conditions d'utilisations     Nous contacter