10 novembre 2017
Written by 

Prévention de la sous nutrition

Prévention de la sous-nutrition à travers une assistance alimentaire et nutritionnelle à 20 280 ménages très pauvres avec FEFA et enfants à risque de sous-nutrition dans les régions du Sahel, du Centre-Nord et Réduction des risques de maladies (RRM) à 2194 personnes dans la région du Sud-Ouest retournées de Côte-d'Ivoire au Burkina Faso (ECHO Soudure 2016)

ECHO Soudure 2016 est un projet en lien avec les programmes filets sociaux. C’est un projet d’urgence qui avait pour objectif d’améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables, des enfants de 0 à 23 mois et des femmes enceintes et allaitantes. Cette année, SOS Sahel, dans le cadre d’un consortium d’ONGs (SOSSI/BF, GVC Italia, OCADES Burkina, Danish Refugie Council, HOPE’87, Christian Aid) dont le lead a été assuré par OXFAM  a bénéficié d’un financement pour intervenir dans la province du Soum, plus précisément dans les communes de Pobé Mengao et d’Arbinda.

Objectif global du projet

Le projet a pour objectif principal de contribuer à la réduction de la sous-nutrition et de l'insécurité alimentaire des ménages très pauvres au Burkina Faso et apporter une réponse d'urgence aux retournés Burkinabè de Côte d'Ivoire.

Objectifs spécifiques du projet

De manière spécifique, l’action ambitionne d’améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables et des enfants de 0 à 23 mois en période de soudure, mais aussi de protéger ces derniers de la pauvreté transitoire et chronique.

Résultats attendus, activités menées et résultats obtenus du projet

Le bilan des activités présentées dans le tableau ci-dessous ont été exécutées entre 28 avril 2016  et Novembre 2016.

 DOMAINES D'INTERVENTION DU PROJET

Le domaine principal d’intervention est la sécurité alimentaire et nutritionnelle

  •     

BUDGET TOTAL

  • Le budget du projet 566 212 € soit 371 410 725 F CFA financé par ECHO.

PARTENAIRES DU PROGRAMME

Les partenaires financiers du projet sont :

  •          ECHO

Quant aux partenaires opérationnels, il y a : 

  •       SOS SAHEL INTERNATIONAL BURKINA FASO et les ONGs membres du consortium
  •     Les directions provinciales de la femme, de la solidarité nationale et de la famille  de la province du Soum,
  •     Les directions provinciales de l’agriculture, des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire du Soum
  •         Le district sanitaire de Djibo
  •     Les représentants des communes de Pobé Mengao et Arbinda
  •     Les commerçants des communes de Pobé Mengao et Arbinda
  •          Le GRET
  •          Les Conseils Villageois de Développement          

ZONE D'INTERVENTION

  •        Région du Sahel, Province du Soum, les communes de Pobé Mengao et Arbinda

DUREE

1 an

Tableau 5 : Activités menées et résultats obtenus par résultat attendu du Projet ECHO soudure 2016

Activités prévues

Résultats obtenus

 

Observations

Résultat 1: Les ménages vulnérables cibles couvrent leurs besoins alimentaires pendant la période de soudure grâce aux transferts monétaires

Activité 1.1 Informer et sensibiliser les autorités locales, les services techniques et les communautés sur le projet

 

 Des rencontres d’information ont été initiées aux différents services techniques, aux délégations spéciales des communes concernées, aux commerçants et aux CVD

   

Activité 1.2. Former l’équipe opérationnelle du projet sur la méthodologie de ciblage et organiser le ciblage des bénéficiaires

15 enquêteurs au compte de SOSSIBF ont été formés et déployés avec 45 autres des autres ONGs dans les 9 communes du Soum pour effectuer le ciblage.

Listes validées avec les délégations spéciales des 2 communes et les comités de plaintes et de sélections.

3015 ménages très pauvres, ont bénéficié d’appui dans les communes d’Arbinda et Pobé Mengao. En moyenne 21 000 personnes ont été soulagées par SOSSI durant la période de soudure dans les communes de Pobé Mengao et Arbinda.

 

Temps (30 jours) insuffisant pour le ciblage surtout pour le traitement des informations collectées. Il serait judicieux de prévoir au moins 2 mois pour la collecte et le traitement des données. Du reste, il est important de procéder à la saisie des données dès le démarrage des enquêtes.

Activité 1.3 Identifier les commerçants, évaluer leurs capacités à fournir des vivres à temps et signer les contrats pour l’échange des coupons vivres et marchandises

101 commerçants ont été identifiés dont 53 ont pris part aux activités dans les 2 communes de SOSSIBF

   

Activité 1.4 Distribuer des coupons vivres et coupons marchandises durant la période de soudure

4 distributions ont été faites en mi-juillet, mi-août, mi-septembre et début octobre 2016

3015 ménages vulnérables ont bénéficié de coupons vivres et marchandises

 

Dans le cadre du consortium il ya eu mutualisation de moyen. Ainsi, DRC a effectué le paiement aux commerçants  des coupons de 972 bénéficiaires

Activité 1.6 Organiser 2 Post Distribution Monitoring (Enquête après distribution) et une Endline

Deux PDM et une end-line ont été organisés et tous les rapports sont disponibles

   

Résultat 2 : Les enfants de 6 à 23 mois des ménages bénéficiaires des transferts monétaires reçoivent et consomment les farines infantiles enrichies pour améliorer leur état nutritionnel

Organiser le ciblage des enfants et des femmes

1418 enfants de 6-23 mois et 683 femmes enceintes et allaitantes ont été identifiés mais 1277 enfants et 401 femmes ont bénéficié de farine infantile et d’eau blanche.

  1.  La sensibilisation des ménages doit être améliorée afin de susciter une adhésion massive aux activités de nutrition.
 

Activité 2.2 Former les animateurs en nutrition

4 animateurs  ont été formés en nutrition

   

Activité 2.3 Distribuer les farines enrichies aux enfants et de l’eau blanche aux femmes enceintes et allaitantes (juin à septembre)

4 rations ont été distribuées aux enfants en trois transferts

Au total, 12787,5  kg  de farine infantile et 3368,4 kg d’eau blanche ont été distribués

 

Les distributions ont lieu en même temps que celles des vivres

Activité 2.4 Sensibiliser les bénéficiaires sur les bonnes pratiques de nutrition et de gestion des stocks, l’allaitement maternel exclusif, l’hygiène et l’assainissement

1250 mères d’enfants ont bénéficié de ces sensibilisations

   

Activité 2.5 Réaliser les démonstrations culinaires

Plus de 65 démonstrations culinaires réalisées

   

Activité 2.6 Organiser le dépistage des enfants 6-23 mois malnutris

83 enfants souffrant de Malnutrition Aiguë et Sévère (MAS) ont été référés dans les différents CSPS

.

 

Résultat 3 : Les résultats de l'action sont capitalisés et diffusées dans les cadres de concertation/groupe de travail sécurité alimentaire et nutritionnelle au niveau local et national

Activité 3.1 Réaliser une base line (début juin)

Base line réalisée.

   

Activité 3.2 Réaliser 2 PDM et 1 Endline

2 PDMs et 1 endline réalisés

   

Activité 3.3 Réaliser un End line (mi-octobre)

End line réalisé

   

Activité 3.4 Organiser un atelier bilan (début novembre)

Des ateliers provinciaux bilans réalisés

   

Activité 3.5 Identifier, capitaliser et diffuser les bonnes pratiques

*Forte implication des services techniques déconcentrés/décentralisés   et des bénéficiaires dans la mise en œuvre des activités.

*La méthodologie de ciblage  harmonisée et le ciblage fait collectivement de manière tournante dans les 9 communes avec les équipes des 4 ONGs permettent de se familiariser plus rapidement aux outils et de trouver  rapidement des réponses aux difficultés de terrain.

* Le faite que la grande partie des bénéficiaires retirent les vivres et les marchandises auprès des commerçants le même jour de la distribution des coupons minimise les risques de tricherie.

   

Activité 3.6 Participer aux rencontres sur la sécurité alimentaire et des acteurs humanitaires

Participation aux rencontres du cadre commun Echo de juillet, Septembre et Novembre ;

Participation à l’atelier national de plan de réponse soudure 2017

   

Activités programmées non réalisées

RAS

Difficultés rencontrées et pistes de solutions

Activités

Difficultés rencontrées

Suggestions

Gestion de projet

Lourdeur dans le fonctionnement du consortium sur les aspects administratifs et comptables

Harmoniser au préalable avec les gestionnaires et responsables de structures les procédures afin d’éviter les retards sur le terrain à cause du manque d’un référentiel

Exécution du projet

*La non prise en compte des suggestions faites depuis 2013 sur la nécessité de commencer très vite (début mars) et sur 2 mois des activités de ciblages afin d’éviter la précipitation, les pluies diluviennes et le chevauchement des enquêtes et des travaux champêtres,

 

Conclusions/perspectives/recommandations

Malgré le début tardif des activités, le projet a pu atteindre des résultats probants qui ont été salués par les différents acteurs lors des ateliers bilans provinciaux. Notons que la réactivité de SOSSIBF a été saluée par OXFAM et les autres ONGs partenaires dans la mise en œuvre du projet.



Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Newsletter SOSSIBF

Conditions d'utilisation
Je m'abonne gratuitement à la newsletter

Copyright © 2017 SOS SAHEL Burkina Faso - Tous droits réservés

                             Mentions légales     Conditions d'utilisations     Nous contacter