13 novembre 2017
Written by 

Projet d’approvisionnement en eau potable, et assainissement dans la province du BAM, au Burkina Faso (PEPAB2)

Projet d’approvisionnement en eau potable, et assainissement dans la province du BAM, au Burkina Faso (PEPAB2)

Objectif global du projet

  •       Améliorer l’accès à l’eau potable ;
  •       Améliorer la gouvernance locale  de l’eau ;
  •       Améliorer le niveau d’hygiène  et d’assainissement dans la zone d’intervention du projet.

Objectifs spécifiques du projet

Augmenter le taux de couverture des besoins en eau potable et assainissement par la réhabilitation de forages existants, la réalisation de nouveaux forages  et de latrines familiales tout en rendant leur accès durable par un renforcement de capacités de maitrise d’ouvrage locale dans la zone d’intervention du projet.

 

DOMAINES D'INTERVENTION DU PROJET

Le projet intervient dans le secteur du WASH (Eau, Hygiène et Assainissement).

BUDGET TOTAL

  • Budget global est estimé à 252 283, 26 euros (environ 165 485 000 FCFA) ;
  • Budget du MAE : 189 212 ,45 euros (environ 124 115 231 millions FCFA).

PARTENAIRES DU PROGRAMME

Les partenaires techniques et financiers du projet sont :

  • Association le Soleil Dans la Main (ASDM) ;
  • Ministère des Affaires  Etrangères Luxembourgeois (MAEL) ;
  • Partenaires techniques d’accompagnement dans la mise en œuvre du projet : SOS SAHEL International Burkina.

Les Partenaires locaux de concertation et d’accompagnement de la mise en œuvre du projet :

  • Haut commissariat, 2 délégations spéciales  de Kongoussi et de Sabcé et les services techniques  déconcentrés de l’Etat qui sont présents dans les 2 communes;
  • Bénéficiaires : Les conseils villageois de développement (CVD) : maîtres d’ouvrage délégué de l’action au niveau village,  participeront activement aux activités de renforcement des capacités et  de suivi des  réalisations physiques  des  ouvrages avec  les populations des 10 villages bénéficiaires du projet.

ZONE D'INTERVENTION

  •       Le projet prend en compte dix (10) villages dans  deux Communes (Sabcé et Kongoussi) de la Province du Bam.

DUREE

24 mois

Résultats attendus, activités menées et résultats obtenus du projet

Au nombre des résultats attendus du projet sont au nombre de 5 :

  •       Résultat 1 : Des infrastructures d’eau potable sont réhabilitées et/ou réalisées
  •       Résultat 2 : Des infrastructures d’assainissement familial sont réalisés au profit des ménages
  •       Résultat 3 : Les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement sont adoptées et pratiquées par la population de la zone d’intervention du projet
  •       Résultat 4 : Les capacités institutionnelles locales ont été renforcées pour  accompagner la promotion d’hygiène et d’assainissement et la gestion des ouvrages d’eau potables
  •       Le projet est bien géré.

Tableau … : Activités menées et résultats atteints par résultat attendu du PEPAB2

Activités menées

Résultats obtenus

Observations

Résultat attendu 1 : Des infrastructures d’eau potable sont réhabilitées et/ou réalisées

  1.  

R 1.1

Réalisation de 7 forages positifs

-8 forages réalisés dont 6 positifs

 -le rapport du suivi-technique des travaux du consultant disponible

Le huitième  forage  avait pour objectif  de combler une foration négative mais  celui-ci a été également négatif ( Lourgou)

SOSSIBF a demandé à l’entreprise GETIA  de réaliser deux nouveaux forages positifs

R 1.2

Réhabilitation de 6 forages en panne

6 forages ont été réhabilités et receptionnés

Villages concernés: Sanhoui (1forage), Lourgou (1 forage), Bognam (1 forage), Sam (2 forages), Nongsom (1forage)

R 1.3

Mettre en place et former 10 AUE

10 AUE mises en place et formées

En perspectives l’équipe les appuiera à être plus opérationnelles i

Résultat attendu 2 : Des infrastructures d’assainissement familial sont réalisées au profit des ménages

Indicateur: l-e taux de couverture en assainissement  passe de 17 % à 31 %

R 2.1

Réalisation de 200  latrines familiales

  1.  

192 latrines familiales sont réalisées et fonctionnelles

 

R 2.2

Formation/recyclage et équipement de 20 maçons

  1.  

20 maçons ont été formés et équipés

 

Résultat attendu 3 : Les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement sont adoptées et pratiquées par la population de la zone d’intervention du projet

R 3.1

Réaliser/déclencher l’approche Assainissement Total porté par la Communauté (ATPC) avec 3 communautés

4 communautés sur 3 prévues avec l’appui de l’équipe d’animation ont réalisé l’ATPC ; il s’agit des communauté de Rambo avec 130 participants dont 60  femmes, Dinguilga avec 400 participants dont 250  femmes, Nongsom1 avec 250 participants dont 120  femmes et Nongsom 2 avec 369 participants   dont 200  femmes soient un total de 1149 participants dont 630 femmes ayant bénéficiés de des sensibilisations de proximité

Actuellement avec les nombreuses actions de sensibilisations, environ 50 ménages ont construits leurs latrines sans apport du projet

Les thématiques portent essentiellement sur la chaine de l’eau, le péril fécal, les voies de contaminations et barrières , l’utilisation et entretien  des latrines et des pompes et les visites à domiciles

R 3.2

Formation/recyclage  et équipement de 20 hygiénistes villageois (2  hygiénistes/village) 

  1.  

20 hygiénistes ont été formés et équipés (vélos et boites à images)

 

R 3.3

Organisation de 4 émissions radios sur l’hygiène et l’assainissement

  1.  

2 émissions radio  ont été réalisées

 

Résultat attendu 4 : Les capacités institutionnelles locales ont été renforcées pour  accompagner la promotion                                          d’hygiène et d’assainissement et la gestion des ouvrages d’eau potable.

R 4.1

Organisation d’un atelier de lancement du projet et de mise en place du comité d’orientation et de suivi des activités 

  1.  

L’atelier de lancement du projet  et de mise  en place du comité d’orientation et de suivi des activités a été organisé le 12 novembre 2015 à Koungoussi

 

R 4.2

Organisation de 4 sessions du  comité d’orientation et de suivi des activités (COS)

  1.  

Une (1) session du  COS a été réalisée

Le deuxième COS est planifiée  pour fin novembre 2016 et un dernier à la fin du projet

R 4.3

Formation des populations sur l’autonomisation et la responsabilisation des questions liées à l’eau et l’assainissement

  1.  

Formation assurée au profit de 22 bénéficiaires dont 2 femmes et responsables des structures faitières des villages d’intervention d’un projet

 

Résultat attendu 5: le projet est bien géré

R 5.1

Elaborer et signer des conventions / protocoles avec les services techniques et les autorités locales

  1.  

Un protocole de collaboration  a été élaboré et signé avec les parties prenantes ( ASDM, SOSSIBF, Haut-commissariat, commune, Direction provinciale en charge de l’Agriculture et de l’assainissement, le district sanitaire, , Direction provinciale en charge de l’Environnement)

 

R 5.2

Rédiger des rapports respectant la fréquence et le contenu convenu avec l’ASDM. 

  1.  

6 rapports trimestriels  et un rapport  intermédiaire AN1 ont été élaborés et transmis à ASDM

 

R 5.3

Réaliser une évaluation à mi -parcours du projet

  1.  

Une évaluation à mi -parcours a été réalisée

 

R 5.4

Réaliser un audit financier de la gestion du projet

  1.  

un audit financier  réalisé  à l’an 1

Le second audit est prévu à la fin du projet

 
  1.  
   
         

 

Activités programmées non réalisées

Toutes les activités prévues pour l’année 2016 dans le cadre de ce projet ont été presque toutes  réalisées sauf  deux activités restantes :

Deux émissions radio sur l’hygiène et l’assainissement  et l’Organisation d’un concours d’excellence au profit des  ménages, AUE, hygiénistes. Pour la dernière Activité retardée afin d’observer les performances de chaque acteur  pour contribuer  à sa mise en œuvre ; l’activité est déplanifiée  pour la période de janvier  2017

Difficultés rencontrées et pistes de solutions

Les difficultés majeures qui ont entravé la mise en œuvre des activités du projet en dehors de quelques reports de dates de réalisations des activités : 2 forages négatifs enregistrés  (Rambo et Lourgou)

Au regard des insuffisances liées à la qualité des prestations de l’entreprise GETIA, SOSSIBF a déclaré l’entreprise défaillante. Ainsi, conformément aux clauses du contrat, le marché des 2 forages négatifs sera réattribué à une nouvelle entreprise plus performante,

Conclusions/perspectives/recommandations

Le projet « Le projet d’approvisionnement en eau potable, et assainissement dans la province du BAM - Phase 2 » n’a pas connu de difficultés majeures dans sa mise en œuvre excepté les travaux de réalisation des 2 forages négatifs et donc irrecevables par SOSSIBF qui demande toujours des ouvrages hydrauliques positifs pour les bénéficiaires. La relance des travaux pour obtenir 2 forages positifs et la capitalisation sur les bonnes pratiques c’est-à-dire l’adoption des bonnes pratiques enregistrées dans la zone d’intervention du projet pourront contribuer à la bonne mise en œuvre véritable du projet PEPAB2  et à maintenir la visibilité et lisibilité de SOSSIBF au niveau national et international.

En 2017, il est prévu une phase 3 probable de PEPAB  est  l’engagement des acteurs est capitale ; il est souhaitable d’amener tous bénéficiaires directs du projet à « l’école véritable du développement local » ; il est primordial de :

 1. Assurer l’implication totale de tous les acteurs locaux : bénéficiaires directs

2. implémenter les facilitateurs ou responsables représentants les villages et communautés à jouer pleinement leurs rôles



Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Newsletter SOSSIBF

Conditions d'utilisation
Je m'abonne gratuitement à la newsletter

Copyright © 2017 SOS SAHEL Burkina Faso - Tous droits réservés

                             Mentions légales     Conditions d'utilisations     Nous contacter